Temps de lecture : 8 minutes

SEO On-Page : Nos astuces pour optimiser votre site Web

optimisation-seo-OpenMedias

Bien avant le contexte de la crise sanitaire, les entreprises avaient besoin de gagner en visibilité sur les moteurs de recherche.

Comment réussir à gagner en visibilité et finir en haut de l’affiche ? La réponse à cette question repose sur un seul mot : SEO.

Cet acronyme pour Search Engine Optimization, repose sur une stratégie qui ne demande pas de grands moyens technologiques, mais une approche logique de deux leviers : la compréhension des algorithmes de recherche, notamment Google, ainsi que des recherches des internautes. Sans la symbiose des deux, vous ne risquez pas d’être visible. Pas de panique cependant : notre agence OpenMedias vous renseigne sur différentes techniques que vous pouvez employer, avant de rentrer dans le nerf de la guerre.

QU’EST-CE QUE LE SEO ?

Avant d’aborder les différentes techniques, d’optimisation SEO, que nous pouvons mettre en place pour terminer en premier résultat de recherche, il est important de comprendre les enjeux du SEO, qui dépassent le fait d’être uniquement premier sur la SERP (les résultats de recherche sur Google).

Augmentez votre trafic naturel

Le SEO englobe des notions très larges et des techniques d’approche différente, qui ont pour objectif d’augmenter le trafic de votre site internet.

Entre autres, si non seulement Google mais aussi les internautes ne manifestent d’intérêt pour votre site internet, vous serez tout simplement invisible dans les moteurs de recherche… Et donc inexistant auprès de votre cœur de cible.

Générez un taux de conversion intéressant

Vous n’avez d’autres choix que d’être visible. Dans quel but ? Tout simplement pour générer un taux de conversion auprès de vos leads.

Pour rappel, un lead est une personne ou une société qui a manifesté de l’intérêt pour vous via votre site (ou un salon, un événement, etc.). Le taux de transformation est la conversion de la visite de votre site par un achat, un coup de fil à votre entreprise pour faire appel à vos services… Acquérir des leads est donc très important car plus vous en avez, plus vous avez de chance de voir ce taux augmenter et générer des bénéfices pour votre entreprise.

Mais encore faut-il savoir comment faire de l’optimisation SEO et augmenter votre visibilité sur la toile !

COMMENT OPTIMISER SON SITE WEB ?

L’optimisation SEO de votre site web doit donc passer par un véritable travail de votre site internet. Ce dernier est l’image que vous donnez de votre entreprise à votre clientèle. Tout comme un réseau social, il est inimaginable de le laisser de côté, au risque de vous pénaliser dans votre activité, aussi bien auprès des particuliers que des professionnels qui le visitent.

Les deux leviers d’une optimisation de votre site web 

Avant de vous lancer, retenez qu’il existe 2 leviers puissants à bien différencier lorsque vous optez pour une stratégie d’optimisation SEO :

L’optimisation SEO on-site ou on-page : elle reprend le contenu publié sur votre site internet, de votre page d’accueil à vos catégories principales et sous-catégories, à votre blog.  

Cela comprend également tout le travail du maillage interne que vous réalisez sur votre site internet afin que le parcours utilisateur soit le meilleur de tous. Saviez-vous que Google emprunte le même ? Réaliser un maillage interne de qualité est la clé du succès !

L’optimisation SEO off-site ou off-page : elle regroupe l’ensemble des pages et liens qui pointent vers votre site internet (dits backlinks). Plus ces liens sont publiés sur des blogs et médias de poids et plus vous remontez votre site internet dans les premiers résultats de recherche.

Les conseils que nous allons vous donner sont concentrés sur l’optimisation SEO on-page, soit le contenu d’un site internet.

Travaillez les mots-clés

Si vous n’en avez pas entendu parler, il est temps de vous mettre à la page ! Un mot-clé est la traduction de l’intention de recherche de l’internaute dans le moteur de recherche. Entre autres, chaque mot-clé possède de nombreux critères que vous devez prendre en compte pour optimiser votre site web :

Sa volumétrie.

Lorsque vous travaillez un mot-clé, il est essentiel de pouvoir faire votre choix en fonction du nombre d’internautes qui l’écrivent dans les moteurs de recherche.

Son taux de difficulté (ou keyword difficulty).

Chaque mot-clé possède une volumétrie et un taux de difficulté qui doit vous permettre de le choisir. Ainsi, deux mots-clés synonymes avec une volumétrie similaire, mais avec un taux très haut pour l’un et plus bas pour l’autre vous permettent de cerner votre stratégie. Vous pouvez soit choisir celui qui est bas car vous aurez plus de chance d’être premier, ou viser le mot-clé le plus difficile à atteindre (mais il faudra bien connaître les astuces SEO pour bien vous positionner !).

Son CPC ou Coût Par Clic.

Si vous vous lancez dans le SEA (Search Engine Advertising), vous constaterez que tous les mots-clés sont associés à un coût, généralement gratuit, de quelques centimes ou de plusieurs euros. Ce coût est directement influencé par sa volumétrie et son taux de difficulté. Plus le CPC est haut et plus vous pouvez deviner qu’il est très recherché par les utilisateurs. Un indice à ne pas mettre de côté car les plateformes payantes et gratuites sont plus floues sur le sujet qu’une campagne Adwords / SEA !

Cependant, si ces informations sont précieuses, vous aurez peu de chance d’en avoir un détail approfondi sur Google Trend ou d’autres plateformes gratuites. Les agences spécialisées dans le référencement naturel font appel à des logiciels sémantiques professionnels (payants). Pour n’en citer que quelques-uns : SEMrush, Ahrefs, Ubersuggest, Ranxplorer, Yooda Insight, etc.

Le contenu, le roi parfois oublié

Quand il est question de référencement naturel et de stratégie de mots-clés, il ne faut pas oublier que le contenu est essentiel. Quel que soit le format que vous choisissez pour votre site internet (site vitrine, site e-commerce, blog, etc.), vous devez toujours respecter quelques règles. Rédiger pour le SEO demande aussi de faire comprendre à Google ce dont vous parlez et vous n’avez d’autres choix que d’adopter son langage.

Bien que tout le monde réclame des guidelines quant aux contenus qui doivent être rédigés, nous ne pouvons vous répondre avec précision car tout dépend du mot-clé et de sa concurrence associée. Cependant, quelques conseils :

Google accélère la précision quant aux mots-clés en cours. De notre expérience, rédiger moins de 500 mots n’a que très peu de chance d’aboutir à des résultats concrets, que ce soit pour convertir vos leads ou pour que les pages de votre site internet soient en premiers sur la SERP.

Tenez-vous au courant des mises à jour des algorithmes de recherche, notamment de Google ! Dans le monde, près de 95% des internautes qui recourent à ce logiciel, laissant peu à Bing ou Yahoo. Depuis Panda ou Penguin, connaissez-vous les nouvelles et prenez-les-vous en compte au sein de votre stratégie sémantique ?

Connaissez-vous les extensions Google ?

Vous êtes sur Google et vous l’aurez compris, vous n’avez pas le choix que de parler son langage. Mais le top du top, c’est avant tout de se connecter aussi à ses outils qu’il met à votre disposition gratuitement, à savoir :

Google Analytics. Ce dernier vous permet d’apprivoiser l’expérience utilisateur, avec une vision précise et en temps réel du nombre d’internautes sur votre site internet. Si vous rajoutez les fameux cookies, vous en apprenez plus sur leur profil : âge, profession, localisation… Vous permettant de mettre en place des stratégies marketing internes ou de communication.

Google Search Console (GSC). Cet outil vous donne un regard global sur vos performances sémantiques. Vous savez quels sont les mots-clés acquis, ceux à travailler et ceux que vous pouvez mettre de côté selon le nombre de positions perdues ou gagnées de vos pages, etc.  

L’installation de ces deux outils est très facile et vous avez à votre disposition de nombreux sites internes et des vidéos pour vous accompagner lors de leur installation. Retenez bien que si vous les installez, Google comprend que vous prenez en compte son avis et reviendra plus souvent visiter votre site, comparé à un site web qui ne le fait pas.

LES ERREURS SEO À NE PAS COMMETTRE

Erreurs SEO

Nous avons abordé plusieurs good practices SEO à mettre en place, mais il y en a aussi des mauvaises, très communes, et qui peuvent anéantir votre SEO. Sans plus tarder, voici les recommandations OpenMedias à ce sujet !

Les erreurs classiques sur les mots-clés

Sur les mots-clés, les erreurs sont très variées avec notamment :

Une tendance au « bourrage de mots-clés ». Avec l’accès aux logiciels, nous voyons encore des agences encourager le rajout de 3 à plus de 10 mots-clés par page. Résultat ? Google comprend que vous tentez de le duper et vous aurez alors perdu du temps, pour une page qui aura peu de chance d’être visible dans les moteurs de recherche. En plus, traitant de tout, votre page n’est pas qualitative et donc non-concurrentielle…

Une volumétrie qui prime sur le keyword difficulty. Résultat ? Vous n’avez pas écrit un contenu assez expert pour être concurrentiel.

L’oubli de l’intention de recherche de l‘internaute. Les internautes sont parfois oubliés, au détriment d’une volumétrie favorisée ! Il est vrai que les mots-clés avec une forte volumétrie peuvent être mis en avant dans des articles conséquents, mais ne prenez pas un mot-clé générique pour créer un sujet précis.

Par exemple : le mot-clé « SEO » à lui tout seul est trop concurrentiel. Vous devez prendre en considération une recherche plus complète telle que « agence SEO » en mot-clé principal de votre page d’accueil si vous êtes une agence SEO. À vous de vous rendre concurrentiel en complétant votre site avec d’autres expressions de mots-clés autour du SEO pour vous positionner. Vous suivez la logique ?

Un site qui a du vécu

Autre erreur classique dans le SEO, lors d’un début de toute prestation : vouloir réaliser de la rédaction sans prendre en compte un site internet qui a un passif et beaucoup de défauts. Entre des pages dupliquées, des pages orphelines, des pages 404 par dizaine et des images qui ralentissent son chargement… Nous vous conseillons de toujours nettoyer votre site internet avant de vous lancer dans l’optimisation SEO, sinon son impact sera moindre !

Un site qui débute, caché de tous

Autre constat de notre part : lorsque vous vous lancez, vous souhaitez que le site internet soit parfait. Après tout, comme nous le disions plus tôt, vos clients viennent sur votre site internet et il serait inadmissible ou embêtant de leur montrer un site internet à moitié fait, avec des fautes par dizaine ou un contenu si pauvre que même vos clients doutent de votre cœur d’activité. Résultat ? Vous allez le mettre en off, le temps de le travailler (qui dépasse toujours vos précisions…).  

Or, de très nombreux sites internet sont cachés de Google et des internautes, perdant un historique pourtant précieux. En effet, si votre site internet est caché, Google mettra encore plus de temps à vous référencer dans les premiers résultats de recherche.

Notre solution ? Créez un site vitrine, ainsi qu’un autre en production. Entre autres, vous « cachez » votre site en cours de construction, pendant que votre site vitrine sert à présenter le futur de votre entreprise. Une fois le site prêt à sortir, vous n’avez qu’à réaliser son basculement et vous avez ainsi un historique et un site propre, prêt pour faire du SEO, sans changer d’URL. Pratique !

Les images

Sans aucun doute, les images sont les premières responsables du ralentissement d’un site. Ces dernières, trop lourdes car non adaptées à votre site web, lui demandent de compenser en les compressant. Vous ne le voyez pas à l’image, mais Google lit le code et passe plus de temps à lire vos pixels, un à un, que de s’intéresser à votre contenu !

Pour le résoudre, vous devez analyser le template de votre site internet, noter les pixels et modifier cette image pour qu’elle y corresponde parfaitement, avant de l’enregistrer à un format léger. N’oubliez pas d’ajouter un mot-clé intéressant sur le « Text ALT » ou texte alternatif : c’est la voie vers Google Image !

Faites un audit technique & sémantique par des professionnels

Dernière recommandation de notre part : faites un audit technique et sémantique par des agences spécialisées dans le référencement naturel. Vous aurez ainsi un aperçu précis et pointilleux de tout ce que vous avez bien fait (ou pas) sur votre site internet, ce que vous devrez améliorer et les objectifs.

En recourant aux services d’une agence digitale, vous pouvez vous concentrer sur votre cœur de métier : votre site web est entre de bonnes mains !

Nous n’avons même pas abordé l’importance du code HTML, du balisage, des titles et métadescriptions et de bien d’autres choses ! Si vous souhaitez une première expertise à ce sujet, faites appel à nos consultants OpenMedias !